Cinq jours de lutte contre les frontières; Camping Passamontagna 19-23 septembre

(english and italian under) – Programme complet ici

CAMPING ITINERANT PASSAMONTAGNA – Du 19 au 23 septembre 2018

Cinq jours de lutte contre les frontières

Le dispositif frontalier est beacoup plus qu’une ligne imaginaire. C’est un système de controle qui selectionne et divise, qui s’ouvre et se ferme selon les necessités économiques et politiques.

Un système qui permet aux marchandises et aux capitaux de transiter où ils veulent, et qui bloque et réfoule ceux qui ne sont pas considerés « utiles ».

La frontières est fermée pour les indésiré.es. Mais ouverte pour le commerce.
Dans ces montagnes, qui n’a pas les « bons » papiers se retrouve coursé.e par les gendarmes sur les chemins, jetté.e hors des trains et des bus, empeché.e de décider librement où et comment vivre.

La violence d’Etat pratiquée à la frontière est un moyen d’intimidation qui a pour but de conditionner les copaines de passage. Le message est clair, ici aussi il faudra fermer sa gueule.

Ce camping nait de la volonté de partager expériences, pratiques, idées et analyses entre celles et ceux qui ont choisi de se battre pour un monde sans autoritarisme ni frontières.

Dans un moment où l’Europe est toujours plus fermée et controlée, où les frontières sont visibles dans chaque rafle, centre de détention, bateau bloqué à la mer, camp de travail, appareil de surveillance, on sent le besoin de s’organiser et de refléchir ensemble.

C’est pour cela que nous appelons à un camping de lutte ici à la frontière franco-italienne. Un camping qui se veut completement auto-géré, pour discuter ensemble de manière horizontale et pour partager pratiques de lutte, d’organisation, raisonnements et perspectives, et pour continuer à combattre toutes les facettes du dispositif frontalier.

Contre les états et le systeme economique que les frontières renforcent et maintiennent, nous nous retrouverons au Col de Montgènevre du 19 au 23 septembre, pour cinq jours de lutte, discussions et refléxions. Le camping se déplacera sur deux zones frontalières.

-PROGRAMMATION- Programme passamontagna 2.pdf

Les 5 jours du camping itinérant « passamontagna » naissent de la volonté de partager des expériences, des pratiques, des idées et analyses entre celles et ceux ayant choisi de se battre pour un monde sans autoritarismes, ni frontières.
Pendant ces 5 journées, différentes initiatives pratiques auront lieu, ainsi que des moments d’approfondissement et de discussion. Il ne s’agira pas de « cours magistraux » avec des expert-e-s et des spectatrices-teurs, mais bien d’échanges au cours desquels les analyses de nos expériences propres seront partagées. Nous publierons les thèmes de discussion pour permettre à tout-e-s d’y réflechir avec lucidité et de participer activement aux débats subséquents.
#Sur le site passamontagna.info il sera possible de publier et donc de partager les textes et matériels que l’on pensera utiles au débat. Pour ce faire, envoyez un mail à info at passamontagna.info
#Les discussions seront lancées par une brève introduction sur le thème abordé, une pause, et puis un temps d’échange horizontal. Si tant est que nous soyons un nombre trop elevé de personnes, et de façon à donner à toutes et à tous la possibilité de s’exprimer, nous déciderons de l’opportunité de former des petits groupes de discussion ou non.

Mercredi
16h : Arrivée à Melezet et installation du campement.
19 h: Présentation du camping.
21 h: Discussion sur les méthodes et le rôle de la communication pendant les 5 jours.

Jeudi
10h : LES RACINES du SYSTEME ACTUEL d’EXCLUSION
Un échange autour des politiques de guerre, d’exploitation et d’expoliation qui ont créé et créent les actuel phénomènes migratoires. Où donc les pratiques actuelles d’exploitation prennent-elle leur source ?
Sous quelles formes se décline aujourd’hui le projet colonial?
Quels sont les acteurs en jeu ?
15h30 : LES CONSEQUENCES
En prenant la mesure du conflit perpétuant la guerre et l’exploitation à
l’extérieur de la Forteresse Europe, nous nous déplacerons à l’intérieur
de celle-ci. En passant par les mutations du marché du travail et des
conflits qui en découlent, aux financeurs et promoteurs de la guerre
entre les pauvres, une analyse des processus
sociaux/politiques/répressifs qui caractérisent les lieux dans lesquels
nous nous vivons et luttons. Face à la vague réactionnaire que
connaissent actuellement les démocraties occidentales, quelles
possibilités d’action ?

Vendredi
10h : Dépasser le binôme SOLIDARITE ou ACCUEIL
La menace, le chantage, la punition et la récompense. Analyser et déconstruire la réthorique assistancielle et humanitaire derrière laquelle se cache un des instruments primordiaux du cycle de seléction, contrôle et exploitation.
15h : Melezet. Cortège contre les frontières.

Samedi
8h : Démontage camping et déménagement à Clavière
12h : Pique-nique et sport populaire
16h30 : RESEAUX
Idées et perspectives pour la création d’un réseau international contre les autoritarismes et les frontières
21h : concert

Dimanche
10h : DEPASSER le « VOUS » et « NOUS »
La destruction de « nos » frontières pour dépasser la division entre « coupables » et « victimes ». Difficultés, limites, idées et perspectives dans la création de liens de complicité et de lutte entre les exploitéEs
dans cette actualité multiethnique. A quel point les pratiques de luttes que nous portons risquent-elles de prendre un pli purement assistanciel ? Quelles perspectives entrevoyons-nous en elles ?
15h : Bilan des cinq jours et démontage du campement.

Pour les mise à jours et plus de details:
www.passamontagna.info
fb- Rifugio autogestito Chez Jesus


PASSAMONTAGNA – DAL 19 AL 23 SETTEMBRE 2018

Cinque giorni di lotta contro le frontiere

Il dispositivo frontiera è molto più di una linea immaginaria. È un sistema di controllo che seleziona e divide, che si apre e si chiude secondo le necessità economiche e politiche.
Un sistema che permette alle merci e ai capitali di transitare dove vogliono, e che blocca e respinge coloro che non sono considerati « utili ».
La frontiera è chiusa per gli indesiderati. Ma aperta per chi porta capitali così come per le merci.
Tra queste montagne chi non ha le carte « giuste » si ritrova rincorso dai gendarmi sui sentieri, buttato giù da treni e bus, impossibilitato a decidere liberamente dove e come vivere.
La violenza e la repressione dello Stato praticata alla frontiera è solo uno dei mezzi di intimidazione verso una sottomissione individuale e collettiva al sistema creato dal medesimo.

Questo campeggio nasce dalla volontà di condividere esperienze, pratiche, idee ed analisi tra coloro che hanno scelto di battersi per un mondo senza autoritarismi né frontiere.
In questo momento dove l’Europa è sempre più chiusa e controllata, dove le frontiere sono visibili in ogni retata, centro di detenzione, barca bloccata in mare, campo di lavoro, strumento di sorveglianza, dove i neofascisti si fanno sempre più presenti, sentiamo il bisogno di organizzarci e ragionare insieme.
È per questo che chiamiamo ad un campeggio di lotta qui alla frontiera franco-italiana. Un campeggio che si vuole completamente auto-organizzzato, per discutere insieme in maniera orizzontale e condividere pratiche di lotta, di organizzazione, ragionamenti e prospettive, e per continuare a combattere contro tutti i tentacoli del dispositivo frontiera.

Contro gli stati e il sistema economico che le frontiere rinforzano e mantengono, ci troviamo al Colle del Monginevro dal 19 al 23 settembre, per cinque giorni di lotta, confronto e riflessioni. Il campeggio si svolgerà in due luoghi di frontiera.

Per aggiornamenti e maggiori dettagli:
Sito www.passamontagna.info
Fb- Rifugio autogestito Chez Jesus


PASSAMONTAGNA – FROM THE 19TH TO THE 23RD OF SEPTEMBER
Five days of struggle against borders
On the French-Italian border, on the mountains between Bardonecchia and Claviére

The system of border control is much more than an imaginary line. It is a system of control that selects and divides, that opens and closes according to economic and political interests. A system, which allows commodities and capital to flow freely and which blocks and pushes back those who are not considered “useful”.
The border is closed for undesirables. But open for those who bring capital and commodities.
On these mountains, those who do not possess the “right” papers are chased by police on the paths, forced out of trains and busses, prevented from deciding freely how and where to live.
Violence and repression practices on the border are only one among the means of intimidation, aimed at fostering individual and collective submission to a system created by the State itself.
The camp PASSAMONTAGNA is a result of the will to share experiences, practices, ideas and analyses among those who have chosen to fight for a world without authority and borders.
In a moment when Europe is progressively more closed and controlled, where borders are visible in every raid, every detention centre, every ship stuck at sea, every working field, every tool of surveillance and with neo-fascists taking more space, we feel the need to organize and reflect together.
We call for a camp to fight here on the French-Italian border. A camp that is meant to be completely self-organized, to discuss together in a horizontal manner and to share practices of struggle, of organizing, reflexions and perspectives, and to keep on fighting against all the tentacles of the border control system.
Against all states and borders, we meet at Colle del Monginevro from the 19th to the 23rd of September, for five days of fight, sharing and reflexion. The camp will take place in two different spots on the French-Italian border.

For updates and more information:
Website: www.passamontagna.info
FB: Rifugio autogestito Chez Jesus


*Premier Texte

En juin dernier une centaine de personnes se sont rassemblées à l’occasion de la passamontagna. Cette percée collective à travers le mur symbolique qu’est la frontièere franco-italiennea permis à l’ensemble des participants de se confronter à de nouvelles façons de lutter tout en solidifiant le tissu de solidarité qui grandit dans les Alpes.

Durant les trois jours de camping itinérant et les débats qui ont eu lieu est apparue de façon évidente et unanime la volonté de réitérer cette expérience. Face à la militarisation croissante de cet espace, aux controles systématiques des forces de police, aux néo-fascistes toujours présents, nous avons décidé d’arpenter et d’occuper la zone tranfrontalière.
La répétition du passamontagna est aussi la critique de la dualité de la frontière qui, comme toujours, est perméable aux touristes et aux capitaux et qui, dans le meme temps arrete réprime et criminalise celles et ceux dont la présence n’est pas reconnue légitime. La violence subie à la frontière a aussi pour vocation de marquer les corps et les esprits, prévenant de ce qui adviendra en France : traques, rafles, harcèlement, exploitation.

Les deux marches précédentes, portées par des individu.e.s désireux.ses de lutter contre l’idée de frontière et ses dispositifs répressifs, n’ont fait que confirmer la volonté et la nécessité de se réunir à nouveau pour un évènement auto-organisé et autogéré du 19 au 23 septembre.

Nous vous attendons donc à cette date pour combattre les Etats, leurs frontières et leurs politiques racistes.

passamontagna.info

Article written by