MAJ : LE SQUAT LA MAISON CEZANNE, c’est fini…

MAJ :

19/10 21h : Ouverture du CENTRE SOCIAL AUTOGERE à Gap, Rue de l’Imprimerie

19/10 18h : Les deux personnes en garde à vue ont été remis en liberté après 24h de gav. Pas de poursuite pour l’instant.

19/10 11h : Ce vendredi, 3ème jour sans logement pour les ex habitants de la maison cézanne et les familles qui y venaient cuisiner. 3ème jours d’occupation, cuisine populaire et de solidarité.
Suite à la charge de 40 gendarmes mobile hier, 2 gav toujours en cours. Le rassemblement à repris devant la préf avec les copains et copines exilé-e-s. Besoin de présence, de nourriture toute faite pour ce midi, et de convivialité(musique, instruments, jeux,etc).

18/10: 15h :  Toujours du monde devant la pref! 13 personnes ont été reçues à la pref et leurs situations examinées, 3 personne ont une solutions temporaires d’hébergement.

17/10 :
19h : Suite à l’expulsion du squat la maison cézanne ce matin, 17 personnes sont à la rue et ont décidé de dormir devant là préfecture de Gap. Un campement s’organise devant la pref! Si vous avez des couvertures, tentes, bouffes à donner, c’est le moment! venons nombreux-ses !

 12h : Rassemblement à 14h devant la préfecture de Gap

La maison est finie d’être vidé par les agents municipaux sous protection des Gendarmes Mobiles et est muré.

 17/10/2018 7H : EXPUSION EN COURS DE LA MAISON CÉZANNE! Soutien devant la maison!


Le squat la maison Cézanne, c’est (pas vraiment) fini…

Le 9 aout 2018, le juge d’application des peines de Gap a refusé le délai demandé concernant l’expulsion de la maison Cezanne.20 personnes sont actuellement en train d’attendre les forces de l’ordre qui viendront on ne sait quand vider la maison ouverte en 2016.

Suite à cette décision, les habitants et le collectif de soutien se sont concertés dans l’urgence. N’ayant pas d’autres solutions, les habitants ont décidé de rester jusqu’à l’expulsion.Les membres du collectif de soutien s’organise pour qu’une présence soit assurée au moment de l’expulsion afin d’éviter des bavures, propos racistes et autres discriminations de la part des flics …

Quand viendra l’expulsion, les habitants ont décidé de quitter les lieux dans le calme et appellent à se rassembler ce même jour devant la préfecture afin d’exiger la prise en considération de leur droit au logement.

Restons donc en alerte pour un soutien massif lors de l’expultion : rassemblement le même jour devant la préfecture.

Les institutions des hautes alpes montrent encore une fois leur vrai visage en mettant ces personnes à la rue, en bafouant leurs droits et leur dignité.

PS : Le jour de l’expulsion , ramènes ta tente, ton sac de couchage et ton réchaud …

Tract.pdf

_____
La maison Cézanne,
2 rue Ernest Cézanne à Gap, en face de l’entrée des urgences (en périphérie du centre ville, banderoles sur la maison)
Collectif un toit un droit :
Pour nous joindre : 07 53 76 06 47 / untoitundroit at riseup.net

Si vous souhaitez recevoir plus participer plus activement: envoyer un
mail vide à cezanne-subscribe at lists.riseup.net (liste de discussion).

Article written by