1312 contre les frontières (Rendu du procès des 3+4 de Briançon)

Le 13 décembre 2018, le tribunal correctionnel de Gap a déclaré les 7 de Briançon coupables d’aide à l’entrée sur le territoire d’une personne en situation irrégulière.

Benoit, Théo, Bastien, Lisa et Eleonora ont été condamnés à 6 mois d’emprisonnement avec sursis simple. R. a été condamné à 12 mois d’emprisonnement dont 8 avec sursis simple et 4 fermes et M. à 12 mois d’emprisonnement dont 4 fermes et 8 avec sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans avec obligation d’indemniser les policiers et de travailler.

Suite au délibéré les personnes venue en soutien sont partie vers 15h en cortège dans les rue de Gap puis ont occupé le rond-point des vaches jusqu’a 17h.

Vers 17h le cortége est repartie en direction du tribunal avec slogans et chants et la présence remarqué de la BAC.


Le 13 décembre sera rendu à Gap le verdict du procès des 3+4 de Briançon, jugé.es le 8 novembre pour « aide au passage en bande organisée ». Un rassemblement est organisé à 13h30 devant le tribunal.

Des milliers de personnes s’étaient rassemblées à Gap le 8 novembre eu lieu à Gap en solidarité avec les 7 personnes accusées d’aide à l’entrée sur le territoire de personne en situation irrégulière, en bande organisée. Elles risquaient jusqu’à 10 ans de prison ferme.

Les autorités, qui traquent sans relâche les exilé.es à la frontière et tentent d’abattre les solidarités, avaient pour l’occasion mobilisés un déploiement policier à la mesure de l’imposture de ce procès. Canon à eau, brigades de CRS, de gardes mobiles, BAC, brigades canines, gendarmes départementaux, police nationale… des centaines de flics déployés dans Gap et sur de multiples barrages routiers depuis la veille au soir à l’occasion du concert de soutien.

Au terme d’un procès qui dura de 8h du matin jusqu’à 2h du matin, le procureur requit 12 mois de prison dont quatre fermes contre deux des accusés et 6 mois de prison avec sursis pour les cinq autres.

Venez nombreux soutenir les 3+4 le 13 décembre à 13h30 devant le tribunal de Gap , discuter du verdict , préparer la mobilisation pour les prochains procès de solidaires ( 10/01;24/01;12/03), participer à l’appel à soutien pour les maraudes de cet hiver.
Nous resterons sur les chemins avec les exilé-e-s
Nos montagnes ne deviendront pas un cimetière

Article written by