Et paf la PAF ?!

Info intéressante du Daubé du jour :

https://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2019/05/02/hautes-alpes-menaces-de-mort-contre-des-fonctionnaires-de-la-paf-briancon-montgenevre

Où l’on apprend que des voitures de la Police aux Frontières (PAF) – brigade spécialisée dans la chasse à l’homme version « exilé-e-s » – ont été tagguées dans la nuit du 1er au 2 mai, avec des menaces directes contre les policiers en poste à Montgenèvre.

Rien de bien surprenant…ni immérité pour des flics abonnés au contrôle au faciès des noirs, aux poursuites nocturnes d’éxilé-e-s dans la montagne été comme hiver, aux menaces et rackets sur les personnes interpelées comme sur les militant-e-s solidaires, et bien évidemment coutumiers des retours directs et illégaux des mineurs sans papiers en Italie… Et oui, la PAF est bien au centre du dispositif de militarisation extrème de la frontière briançonnaise mis en place par l’Etat français, qui rend beaucoup plus difficile et dangereux le passage de la frontière par des exilé-e-s (qui n’ont pas d’autre choix pour survivre), et a causé la mort de plusieurs d’entre eux et elles depuis 2 ans, ainsi que des blessures graves (engelures et amputations, graves hypothermies…) chez des dizaines d’autres.

Allez, pour rafraichir la mémoire de madame la préfète crétine des alpes Cécile Bigot et du fascisant élu briançonnais Arnaud Murgia (en autres…), une petite compilation des glorieux états de service des fonctionnaires de la PAF ces derniers mois, spéciale « vallées en lutte » :

 

Alors, c’est qui qui aime la PAF ?

En tout cas, c’est pas nous…